5 Préjugés sur les nutritionnistes

Difficile de ne pas remarquer la réaction des gens lorsque je leur dis que je suis nutritionniste. Alors que certains deviennent plutôt mal à l’aise et ressentent le besoin de justifier leurs habitudes alimentaires ou leur incapacité de perdre du poids, d’autres s’empressent de me témoigner combien ils sont heureux d’avoir enfin trouvé celle qui leur fera un plan alimentaire. Impossible de le nier, les gens ont une idée préconçue de la profession.

Voici 5 croyances non fondées sur les nutritionnistes.

1. Les nutritionnistes ont une alimentation «parfaite», c’est-à-dire qu’elles ne mangent que des aliments faibles en sucre et en gras et considérés comme «bons pour la santé».

Faux ! Toutes les nutritionnistes que je connais sont des foodies…on aime la bouffe ! Ce n’est pas un hasard si nous choisissons de consacrer notre vie professionnelle à ce domaine. Certes, il est vrai qu’on aime bien manger, qu’on intègre pleins de légumes et de fruits à notre alimentation et qu’on trippe sur les légumineuses et le tofu. Ça ne veut pas dire que nous bannissons les autres aliments pour autant. Pour nous, les aliments ne sont pas catégorisés comme « bons » ou « mauvais » et ils ont tous une place dans notre assiette. On prône la variété et ce, sans culpabilité !

2. Elles vont nécessairement regarder ce que tu manges et porter un jugement.

Les gens pensent automatiquement que je juge le contenu de leur assiette parce que je prône la saine alimentation. Au contraire, j’approuve complètement une alimentation sans restriction puisque tout est dans l’équilibre au final. Soit donc sans crainte, les nutritionnistes ne te jugent pas sur ce que tu manges. Ni dans leur vie de tous les jours, ni lorsque tu les consultes dans le cadre de leur travail. Les nutritionnistes sont formées pour t’aider à atteindre tes objectifs et elles le font avec beaucoup d’empathie et de compréhension.

3. Elles vont te mettre au régime et t’interdire tous tes petits plaisirs.

Tu comprendras assez vite, en parcourant mon blogue, que je suis contre toute forme de régime. Les études scientifiques le démontrent, ceux-ci ne sont pas efficaces à long terme et contribuent, au contraire, à un gain de poids chez leurs adeptes. Donc, à moins que tu aies un problème de santé quelconque, c’est avec la permission de manger tous les aliments et des conseils pour retrouver l’équilibre que tu repartiras d’une consultation avec la nutritionniste.

4. Leur travail consiste à faire des plans alimentaires.

Premièrement, les plans alimentaires, c’est out ! La grande majorité des nutritionnistes vont plutôt fournir des conseils personnalisés à leurs clients en fonction de leurs préférences et de leurs habitudes personnelles, en plus de les aider à reconnecter avec leurs signaux de faim et de rassasiement. D’un autre côté, le travail d’une nutritionniste va bien au-delà de ça. Les secteurs de la nutrition sont très variés. Certaines nutritionnistes travaillent comme gestionnaires dans des services alimentaires, d’autres montent des projets gouvernementaux permettant un accès à un environnement alimentaire plus sain et d’autres ont un rôle essentiel dans les hôpitaux en assurant, entre autres, la prescription du soutien nutritionnel aux patients ne pouvant s’alimenter oralement.

5. Il s’agit d’un métier de femmes.

Je l’accorde, la majorité des nutritionnistes sont des femmes (expliquant le choix du féminin dans mon billet). N’empêche qu’il existe plusieurs hommes nutritionnistes passionnés et excellents dans ce qu’ils font et je vous jure qu’ils n’ont rien à envier à leurs collègues féminines.

Alors, si toi aussi tu avais l’un ou l’autre de ces préjugés, j’espère que ceux-ci ont laissé place à une meilleure compréhension du rôle et des intentions des nutritionnistes.

%d blogueurs aiment ce contenu :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close